//

De la carte au modèle :
les bases de connaissances "paysage"...

L'inventaire du milieu terminé, il faut aller plus loin et se risquer à répondre aux questions que l'on se pose sur l'avenir du paysage. Le principe consiste, ici, à confronter les résultats de la recherche sur le paysage avec d'autres résultats scientifiques (souvent de nature expérimentale et établis dans des stations très ponctuelles). La règle étant, elle, qu'il faut donner à l'utilisateur de cette recherche les moyens de contrôler, voire de participer au processus de modélisation...

 

 

Un premier schéma illustre
le principe de cette modélisation.

L'exemple est celui de la gestion des paysages : il montre à quels moments le géographe doit faire appel aux compétences d'autres spécialistes (en particulier celles des agro-pédologues et des socio-économistes) pour arriver à faire des propositions concrètes...

 

Le second schéma illustre
la règle de cette modélisation.

L'exemple est celui de la prévision des paysages : il montre que les interprétations sont multiples, et qu'il faut laisser à l'utilisateur de la recherche les moyens de choisir lui-même entre plusieurs réponses possibles...


(d'après A.L. NDIAYE, 1995 et
N. L. BEROUTCHACHVILI, 1995)


Pour ceux qui sont entrés par une porte dérobée : | Accueil |
Logiciels non compatibles avec Netscape : | Introduction | Études | Méthodes | Nouveau | Plus...