//

Le devenir des paysages :
le Caucase
(Sud de la Russie, Géorgie, Azerbaïdjan, Arménie)

Aux confins de l'Europe, et à la limite sud de la zone tempérée, ce sont les contrastes naturels qui font l'unité et la richesse des paysages du Caucase : très hautes montagnes et vallées encaissées, deltas marécageux et dépressions arides, forêts subtropicales, maquis méditerranéens et steppes désertiques... Pour étudier ces paysages d'une manière précise il a fallu plus de vingt ans et des équipes de plusieurs dizaines de chercheurs se relayant presque en continu : 10 à 11 millions de diagnostics et de mesures globales ont été effectués sur près de 2 500 milieux naturels différents !

Les exemples retenus ici suivent un double principe d'élaboration. Les cartes de gauche sont une généralisation des observations directement effectuées sur le terrain, les cartes de droite sont une généralisation des nombreuses corrélations qui peuvent s'établir avec les mesures météorologiques, hydrologiques ou écologiques usuelles. C'est l'"intégration" de toutes ces cartes qui permet de définir le "géosystème" régional : leur synthèse montre comment fonctionne la géosphère sur de vastes étendues...

La suite des calculs permet d'aller beaucoup plus loin dans la démarche, et de passer à une véritable modélisation de l'évolution des paysages. En modifiant expérimentalement l'intensité des facteurs internes et surtout externes qui interviennent sur ce géosystème, on peut en effet se poser les questions qui inquiètent toute l'humanité. Que deviendraient ces réserves de matière et ces flux d'énergie si le climat devait changer ? Ou si les hommes devaient déboiser ou reboiser cette région ? Ou encore, à l'extrême, si le Caucase devait connaître une nouvelle glaciation ?

 


(d'après N. L. BEROUTCHACHVILI, 1995)


Pour ceux qui sont entrés par une porte dérobée : | Accueil |
Logiciels non compatibles avec Netscape : | Introduction | Études | Méthodes | Nouveau | Plus...