//

"ÉTUDES"
Quelques thèmes de recherche en science du paysage

En tant qu'objet d'étude scientifique, le paysage - "partie d'un pays que la nature présente à un observateur "- se définit par son extension dans l'espace (selon des volumes que l'on peut projeter sur une carte...), par son organisation et sa dynamique (liées au fonctionnement de la géosphère...) et surtout par ses changements d'état dans le temps (selon des cycles saisonniers mais aussi selon des évolutions parfois irréversibles...).

...

Monotones ou variés, uniformes ou contrastés :
partant d'un très grand nombre d'observations, une analyse rigoureuse
permet de donner une mesure précise de la diversité des paysages...

La géosphère, ce que l'on appelle aussi l'"enveloppe paysagère",
se présente comme un empilement de composantes minérales, organiques,
biotiques et anthropiques très hétérogènes : de nombreux processus sont
à l'origine de la structure et du fonctionnement des paysages...

Le problème le plus original abordé par la science du paysage est
l'étude des perceptions que les gens ont de leur "cadre de vie" naturel.
Comment les habitants d'un pays se représentent les paysages,
comment ils se les approprient, comment ils les utilisent...

Interprétés en termes de "risques" et de "potentialités",
les résultats des inventaires de paysage permettent de répondre
à de nombreuses questions pratiques sur la gestion
à long terme de notre environnement...

On ne peut parler du paysage sans évoquer le rythme des saisons...
Chaque milieu a un "comportement" spécifique au cours de l'année et
il ne réagit pas de la même façon que ses voisins, ni aux variations
du climat, ni aux agressions humaines...

Interprétés enfin en termes de "masses" et d'"énergies",
les résultats de la science du paysage permettent de répondre à
bien d'autres questions concernant l'avenir de la planète terre...


Pour ceux qui sont entrés par une porte dérobée : | Accueil |
Logiciels non compatibles avec Netscape : | Introduction | Études | Méthodes | Nouveau | Plus...