//

Le paysage au collège :
la diversité des milieux en Afrique de l'Ouest...
  • Je vais faire un exposé sur les milieux de l'Afrique de l'Ouest car cette partie du continent est représentative du reste de l'Afrique et même de beaucoup d'autres pays intertropicaux du monde.
  • Sur la carte, ces milieux forment de larges bandes plus ou moins parallèles à l'équateur que l'on appelle des zones géographiques.
  • Il est important d'étudier ces zones géographiques car la plupart des Africains sont encore des paysans très attachés à la terre et très dépendants de la nature.

Avant de décrire les paysages et les peuples qui vivent dans chacune de ces zones géographiques, je vais essayer de vous expliquer pourquoi il y a ces zones géographiques.

I. La formation des zones géographiques

C'est le climat qui explique l'existence des zones géographiques. Pendant l'année, l'Afrique de l'Ouest est soumise à deux saisons : une saison des pluies qui vient du sud et une saison sèche qui vient du nord.
(carte du climat : fenêtre à refermer après consultation)

  • La saison des pluies se produit en "été". Des vents formés entre l'équateur et le tropique du Capricorne pénètrent à l'intérieur du continent. Ils se sont chargés d'humidité sur l'océan et apportent les pluies : ces vent s'appellent la Mousson. Les pluies diminuent régulièrement depuis la côte jusqu'au Sahara. Certaines années, la Mousson s'arrête même avant le Sahel, ce qui entraîne de graves sécheresses.
  • La saison sèche dure tout l'"hiver". Pendant que la Mousson recule vers le sud, presque toute l'Afrique de l'Ouest est envahie par des vents secs et chargés de poussières qui viennent du Sahara : c'est l'Harmattan (un Alizé qui souffle sur le continent et non pas sur l'Océan).
  • Ainsi, lorsqu'on va du sud vers le nord, les pluies diminuent et la saison sèche dure de plus en plus longtemps. C'est ce phénomène qui entraîne la formation de plusieurs climats donc de plusieurs zones géographiques de moins en moins favorables aux activités des gens.


Je vais maintenant vous parler de ces zones géographiques en citant leurs principales caractéristiques : le climat, la végétation et les sols, les peuples et leurs activités.
(carte des zones géographiques : fenêtre à refermer après consultation)

II. La zone guinéenne

Elle borde l'Océan Atlantique, le long du golfe de Guinée (qui lui a donné son nom).

  • Le climat est toujours chaud et surtout toujours très humide (il ne pleut pas tout le temps mais les plantes ont toujours assez d'eau pour pousser) : c'est un climat équatorial.
  • Cette zone guinéenne est caractérisée par une forêt toujours verte (il n'y a pas d'automne ni d'hiver). Les Africains l'appelle la "forêt noire" car le feuillage des arbres arrête la lumière et son sous-bois est très sombre. C'est la plus haute, la plus touffue et la plus variée forêt du monde. Les sols de cette forêt, eux, sont les plus profonds du monde : il faut parfois creuser plus de 100 m avant d'atteindre la roche !
  • Les gens qui vivent dans ces forêts sont éparpillés en minuscules villages le long des rivières. Ils pratiquent une culture sur brûlis et vivent encore souvent des produits de la chasse et de la cueillette. Mais beaucoup de choses ont changé depuis une cinquantaine d'années : des pistes ont été ouvertes par les exploitants forestiers et des pionniers sont arrivés pour planter des cacaoyers et des caféiers. Ces régions forestières sont maintenant couvertes de plantations villageoises mais aussi de grandes plantations industrielles d'hévéas, de palmiers à huile, d'ananas, de bananes, etc.

Avant d'arriver à la deuxième grande zone géographique, vous voyez que la zone guinéenne est bordée par un étroit ruban (dessiné en hachures) : c'est le contact entre la forêt et la savane. Les gens qui vivent ici ont beaucoup de chance puisqu'ils profitent à la fois des avantages de la forêt (les plantations) et des avantages de la savane (les cultures, l'élevage).

III. La zone soudanienne

  • Le climat est maintenant tropical, c'est-à-dire que l'année se divise en une saison des pluies et une saison sèche.

Cette zone est la plus étendue de l'Afrique de l'Ouest (les Arabes l'ont appelé " Soudan ", ce qui signifie " pays des Noirs "). On la divise souvent en deux parties :

  • Au sud, les pluies sont encore abondantes. La végétation est encore très dense, c'est une savane arborée, mais les "feux de brousse" reviennent régulièrement chaque année et les sols sont pauvres : des cuirasses ferrugineuses recouvrent une grande partie du paysage... Cette zone est presque déserte car il y a de nombreuses maladies : "cécité des rivières", "fièvre jaune", "maladie du sommeil", "ver de Guinée"...
  • Au nord, au contraire, il y a de nombreux petits pays très peuplés car le climat est plus sec et plus sain, les sols sableux sont plus faciles à travailler et la végétation de savane arbustive est plus facile à défricher. C'est ici que l'on rencontre les meilleurs paysans d'Afrique, avec leurs gros villages entourés de champs de mil et d'arachide.

IV. La zone sahélienne

La troisième grande zone géographique est le Sahel qui borde le Sahara (en Arabe, " Sahel " signifie " les rivages du désert ").

  • Le climat est maintenant très sec (il pleut dix fois moins à Tombouctou qu'à Abidjan) et surtout les pluies sont très irrégulières. Certaines années, la Mousson n'atteint pas ces régions et la sécheresse fait des ravages parmi les populations (famines).
  • La végétation est une steppe à épineux adaptée au manque de pluies. Les sols sont souvent formés de sables qui résistent mal à l'érosion par le vent et qui ne peuvent pas être cultivés à cause du manque d'eau.
  • Pour vivre, les gens sont donc obligés de se déplacer. Ce sont des pasteurs semi-nomades, c'est-à-dire des éleveurs qui suivent l'avancée et le recul de la saison des pluies avec leurs troupeaux de zébus. Heureusement pour le Sahel, il y a trois grandes vallées qui peuvent être irriguées grâce aux fleuves qui viennent du sud : la vallée du Sénégal, la vallée du Niger (au Mali) et la vallée du Chari (au Tchad). On y cultive surtout le riz, le coton et la canne à sucre.

V. La zone saharienne

La dernière grande zone géographique de l'Afrique de l'Ouest est la zone saharienne, immense désert de sable et de cailloux qui s'étend jusqu'aux pays du bord de la Méditerranée.

  • Ici, il ne pleut presque jamais et il n'y a presque plus de végétation sauf quelques buissons et quelques herbes qui surgissent à la moindre averse... Seuls, les oasis forment de minuscules points de verdure perdus dans le désert.
  • Bien sûr, les habitants sont très peu nombreux. Ce sont de grands nomades, toujours à la recherche de points d'eau et de pâturages pour leurs troupeaux de chèvres et de chameaux. Ces nomades possèdent aussi les oasis, avec leurs palmeraies et leurs jardins cultivés par d'anciens captifs.


Pour résumer cet exposé, je vais vous distribuer un tableau des grandes zones géographiques de l'Afrique de l'Ouest.
(tableau des zones géographiques : fenêtre à refermer après consultation )

  • vous voyez que les paysages et les peuples africains sont très variés, depuis la grande forêt jusqu'au désert, depuis des planteurs et des agriculteurs jusqu'à des éleveurs nomades,
  • vous voyez aussi que ces paysages et ces peuples sont très liés entre eux : à chaque climat correspondent des milieux naturels et des " genres de vie " particuliers,
  • vous voyez enfin que ces zones géographiques connaissent aussi des difficultés particulières, certaines sont très graves (comme dans le Sahel et dans les régions nortd-soudaniennes) et obligent souvent les gens à émigrer vers d'autres pays.

Vous avez tous entendu parler de ces problèmes à la télé : la disparition de la forêt, l'érosion et l'appauvrissement des sols, la sécheresse et la famine, la désertification et l'avancée du désert... Ce sont ces problèmes qui expliquent en partie le sous-développement des campagnes africaines et, surtout, les inégalités entre les pays très pauvres des steppes et des savanes sèches et les pays beaucoup moins défavorisés de la forêt.


Vocabulaire

Représentatif : comme il serait trop long d'étudier tous les pays du monde (!), on choisit des régions qui servent d'exemple (dont les caractéristiques et les problèmes se retrouvent ailleurs, dans d'autres pays).

Saison des pluies / Saison sèche = dans les pays intertropicaux, il n'y a pas d'"hiver" et d'"été" car les climats sont toujours chauds (il ne gèle pas...) mais il y a souvent une très nette opposition entre une "saison des pluies" et une "saison sèche" (pendant laquelle il ne pleut absolument pas).

Mousson = vents saisonniers très humides, apportant les pluies en "été" (le mot est surtout utilisé en Inde ; en Afrique, ces vents se forment dans l'Océan Atlantique, au-dessus de l'île de Sainte-Hélène).

Harmattan = vents saisonniers très secs, se formant au dessus du Sahara et envahissant toute l'Afrique de l'Ouest en "hiver".

Alizés = vents intertropicaux qui se forment sur l'ensemble du globe et qui soufflent très régulièrement depuis les deux tropiques vers l'équateur (en Afrique, ils longent la côte de Mauritanie et du Sénégal en apportant humidité et fraîcheur en "hiver").

Equatorial = climat très pluvieux, qui peut être marqué par de petites périodes sèches mais qui reste toujours humide.

Forêt = végétation d'arbres et d'arbustes (sans herbes...).

Sol = mélange de sables ou d'argiles (venant de la roche) et de matières organiques (venant des débris végétaux morts) : c'est la couche superficielle cultivable de la terre, elle est souvent très mince... Ici, le mot "sol" s'applique à tout ce qui se trouve entre la "surface du sol" et la roche dure : ce sont des matériaux surtout minéraux car la matière organique, que l'on appelle aussi "humus", disparaît dès quelques dizaines de centimètres.

Cultures sur brûlis (ou "cultures itinérantes") = les gens défrichent des parcelles de forêt (ou de savane) en détruisant les grands arbres par le feu (ou par le poison !), cultivent quelques années puis abandonnent ces parcelles dès que les sols s'appauvrissent pour aller défricher ailleurs...

Pionniers = les gens des régions de savane les plus pauvres sont attirés par les richesses de la forêt : ils viennent, souvent seuls, pour défricher la forêt... (c'est par exemple le cas des Burkinabé qui sont venus s'installer dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire).

Planteurs / Plantations = les gens se contentent de "planter" des arbres ou des arbustes comme les caféiers ou les cacaoyers (ce ne sont pas de véritables cultivateurs).

Hévéas = de grands arbres (d'origine sud-américaine) dont la sève est un latex qui donne le caoutchouc...

Palmier à huile = très beau palmier que l'on trouve uniquement dans la zone guinéenne et dont les graines donnent une huile très employée dans l'artisanat et l'industrie (huile alimentaire, margarine, cosmétiques...)

Tropical = climat plus ou moins pluvieux, marqué par l'alternance d'une saison des pluies et d'une saison sèche. Selon la longueur de cette dernière, on distingue = les climats tropicaux humides (à longue saison des pluies) et les climats tropicaux secs (à longue saison sèche).

Savane = végétation de grandes herbes (jusqu'à plusieurs mètres de hauteur !) qui couvrent toute la surface du sol pendant la saison des pluies. Ces herbes sont souvent associées à des arbustes tortueux (= savane arbustive) ou à des arbres dispersés (= savane arborée).

Feux de brousse = chaque année, pendant la saison sèche, les gens brûlent la savane (pour pouvoir se déplacer, pour la chasse, pour lutter contre les serpents...)

Cuirasse ferrugineuse (ou "latérite") = croûte très dure (aussi dure qu'une roche) qui se forme dans le sol à la suite de la concentration du fer pendant la saison sèche.

Mil = le mil est une Graminée (famille du blé...) qui ressemble au maïs mais avec des graines plus petites. Il en existe de nombreuses variétés qui constituent la base de l'alimentation des habitants des savanes (préparé sous forme de bouillies, de galettes, de cous-cous...).

Arachide = les arachides sont cultivées pour être mangées (sous forme de "cacahouètes"...) et surtout pour donner de l'huile : la culture de l'arachide est la seule culture commerciale des régions nord-soudaniennes...

Steppe = végétation de petites herbes très dispersées et d'arbustes épineux (adaptés à la sécheresse) comme les Acacias...

Erosion des sols = dans les régions humides, la partie superficielle du sol peut être entraînée par le ruissellement des eaux de pluie (surtout lorsque les pentes du relief sont fortes et que la couverture végétale a été détruite...), dans les régions sèches, à ce risque s'ajoute celui du balayage par les vents de l'Harmattan...

Semi-nomades = éleveurs (ou pasteurs) qui se déplacent régulièrement, sur des distances assez courtes, avec l'avancée et le recul de la saison des pluies.

Grands nomades = éleveurs qui se déplacent sur de longues distances, à la recherche de pâturages occasionnels.

Palmeraies = il s'agit ici de palmiers-dattiers. Dans le Sahara, les dattes sont si importantes que lorsque les anciens géographes arabes parlaient du désert, ils parlaient surtout... de la qualité des dattes que l'on trouvait dans les oasis !

Appauvrissement des sols = diminution des argiles et de la fertilité de la terre arable suite à une culture intensive sans précautions (sans apport d'engrais)... Ce phénomène se produit souvent en même temps que l'érosion des sols.

Désertification = très forte dégradation des milieux sahhéliens due à la sécheresse mais aussi au surpâturage et au déboisement : on voit réapparaître d'anciennes dunes qui étaient fixées par la végétation (le désert "avance"...)

Développement / Sous-développement / En voie de développement... = bien souvent, lorsqu'on entend parler de "développement", il ne s'agit que du développement "économique" (comment les gens peuvent-ils produire plus ? comment peuvent-ils devenir plus riches ?). Mais il y a bien d'autres formes de développement ("social", "culturel", "politique"...) : le progrès et le bonheur ne se mesurent pas seulement avec de l'argent !

 


Jeanne et J-F. Richard)



Pour ceux qui sont entrés par une porte dérobée : | Accueil |
Logiciels non compatibles avec Netscape : | Introduction | Études | Méthodes | Nouveau | Plus...