//

La structure du paysage :
la géosphère

La "géosphère" a bien des définitions. Certains auteurs l'étendent depuis la haute atmosphère jusqu'au centre de la lithosphère ! Ici, nous lui donnerons une "enveloppe" plus restreinte, mais aussi beaucoup plus opérationnelle sur le terrain. Nous la limiterons à ce que l'on pourrait appeler l'"épiderme de la terre" : l'essentiel de ce qui nous intéresse se trouve entre la cime des plus grands arbres et le front d'altération des roches...

Dans le détail, l'organisation de l'épiderme terrestre ressemble rarement à des pelures d'oignon parfaitement concentriques ! Mais c'est précisément l'explication des aléas de cette structure en couches (plus ou moins) horizontales qui fait l'intérêt et la nouveauté de notre vision du milieu naturel.

A noter aussi... qu'il y a bien des façons de voir les mêmes choses, et que certaines sont beaucoup plus attrayantes qu'une "objectivité" scientifique sans humour et sans gloire ! La coupe verticale ci-dessous représente le paysage de Niofoin (au nord de la Côte d'Ivoire) : c'est exactement ce paysage de savanes soudaniennes qui a servi de cadre au très beau film de J-J. ANNAUD "La victoire en chantant" (1976) !

Les échelles des hauteurs et des profondeurs sont géométriques, de plus en plus détaillées vers la surface du sol. Par rapport à l'échelle des longueurs, l'échelle des hauteurs topographiques a été seulement multipliée par 2 : ce paysage de petite butte cuirassée apparaît très aplani...


(d'après KRA YAO, 1981,
et
J-F. RICHARD, 1989)


Retour à la présentation générale


Pour ceux qui sont entrés par une porte dérobée : | Accueil |
Logiciels non compatibles avec Netscape : | Introduction | Études | Méthodes | Nouveau | Plus...